Tu es ici
Accueil > Non classé > Vianney : « Il m’a fallu du temps avant de m’assimiler à ces « musiciens » et « chanteurs » »

Vianney : « Il m’a fallu du temps avant de m’assimiler à ces « musiciens » et « chanteurs » »

173_1
Aujourd’hui, DirectNews vous propose une interview avec Vianney. Le chanteur vient de recevoir le trophée de la révélation masculine de l’année par Virgin Radio.
L’interview avec Vianney, c’est maintenant !

Vous avez 23 ans, comment êtes-vous arrivé à la musique ?

La passion même de la musique et le fait d’écrire des chansons sont deux éléments centraux de ma vie depuis mes 12 ans. Mais me retrouver dans le “milieu” de la musique fut un concours de circonstances… D’abord la rencontre en 2011 avec Isabelle Vaudey (ma manager), qui décide de croire au projet et me fait rencontrer Antoine Essertier (le réalisateur avec qui l’album sera enregistré durant l’été 2013), et enfin mon arrivée chez Tôt Ou Tard, le label qui porte mon album, en février dernier.

Vous sortez votre premier album « Idées Blanches » avec un style assez particulier sur vos textes. Quelle est votre ligne directrice pour écrire les textes ?

Lorsque j’écris un texte, j’ambitionne toujours de donner une image simple et précise à travers mes mots. Ensuite, il doit se passer quelque chose, phonétiquement et émotionnellement. Et je n’oublie pas que ces chansons sont une trace qui me restera de certains épisodes de ma vie ; alors bâcler le texte serait vraiment dommage !

Dans la chanson « Je te déteste », vous dîtes « Je ne suis pas musicien, je ne suis pas chanteur », vous parlez de vous ? Vous vous considérez comme quoi ?

C’est bien de moi dont je parle, dans cette chanson ! Je n’ai jamais eu de mal à dire que je joue de la musique et que je chante ; en revanche, il m’a fallu du temps avant de m’assimiler à ces « musiciens » et « chanteurs », que bien souvent j’admire et mets sur un piédestal.
Le terme d’ «artisan» me correspond davantage, je pense.

Vous avez reçu le titre de révélation masculine Virgin Radio, ça représente quoi pour vous ?

Virgin Radio fut la première radio nationale à diffuser mes chansons, et c’est une chose que je n’oublierai pas. Alors ce titre est venu comme un prolongement de la bonne relation que nous avons tissée, cette radio et moi.
Mais par dessus-tout, je prends ce titre comme un solide encouragement et une manière de remercier tout le travail du label de ces derniers mois ! Lorsqu’on travaille en équipe, ce genre de sacre est un bonus extrêmement moteur !

Quel est votre objectif pour les prochains mois ?

Mon objectif du moment est très limpide ; je veux proposer une tournée à la hauteur de l’intérêt que l’on porte à mes chansons. La scène m’obsède, car c’est bien là le meilleur moyen de remercier ceux qui me soutiennent. Objectif scène, donc !

Vous êtes aussi quelqu’un d’atypique, vous avez fait le Tour de France en scooter électrique. Pourquoi faire ça ?

Le voyage est un besoin qui m’habite depuis de nombreuses années ; je l’aime solitaire, simple et silencieux. Le scooter électrique, comme le vélo ou la marche à pied, me permettait de voyager dans ces conditions ! Et c’était le meilleur job d’été auquel j’avais pensé : aller à la rencontre de la France, ses habitants et ses paysages, en dormant dehors et accessoirement… en étant payé !

Dernière question : Avez-vous tenté les castings pour des émissions comme « The Voice » ou « Nouvelle Star » ?

Non, je ne suis pas passé par cette case !

Découvrez son single « Pas là » :

Top