La tribune de Marion Gagnot ! #CCauet #NRJ #Marion

marion.photo

Marion Gagnot est une animatrice radio que vous pouvez entendre tous les soirs entre 19h et 22h sur NRJ avec Cauet. Elle anime aussi une émission sur Youtube « Marion en off ».

Elle a accepté de répondre aux questions de DirectNews !

Vous êtes co-animatrice de C Cauet sur NRJ, comment arrive t-on à ce poste ? Expliquez nous votre parcours ?
Je ne suis pas passée par la voie « traditionnelle » de l’école de radio. J’ai fait de la com et mes stages m’ont très vite poussé en radio. J’ai fait mon premier stage à NRJ quand j’avais 20 ans, depuis je ne suis jamais partie (j’ai 27 ans)…

Vous passez d’un magazine belge à NRJ, vous avez fait comment ?
J’ai étudié un an en Belgique, là-bas j’ai fait des rencontres, j’ai eu des expériences, dont ce fameux magazine Belge. J’adore écrire donc j’en garde un super souvenir. Mais ma passion numéro 1 c’est la radio, donc j’y suis restée quelques mois seulement.

Vous avez eu un trou de 2 ans entre le magazine et la radio NRJ, cette période n’était pas trop difficile à vivre ?
En fait je n’ai pas eu de trou… je faisais tout simplement mes études en même temps.

Ce n’est pas gênant de faire Marion teste ton mec (chronique dans laquelle vous testez la fidelité) ?
Il y a toujours des moments gênants, mais je le prends vraiment comme un rôle de composition, je me mets dans la peau de quelqu’un d’autre. Donc même si les débuts ont été terriblement stressants, maintenant je n’ai plus aucune gêne (c’est inquiétant d’ailleurs, non ?)

Enora Malagré, ancienne co-animatrice de Cauet qui avait le même rôle que vous, regrette d’avoir fait cette chronique.
C’est votre cas ? Cela pourrait être votre cas dans les années à venir ?
Je n’ai aucun regret. C’est une chronique qui est très appréciée par les auditeurs. Et encore une fois, pour moi c’est un rôle…
Après, on ne force absolument personne à y participer. Les jeunes filles sont libres de s’inscrire à cette rubrique, elles sont bien prévenues à l’avance des éventuelles conséquences, et même si au dernier moment elles ne souhaitent plus y participer, elles peuvent faire marche arrière sans problème. Quand elles veulent vraiment être fixées sur la fidélité de leur mec, alors on le fait ! Et là non plus personne n’est contraint et forcé : le piégé peut me raccrocher au nez, il peut m’envoyer bouler, ou il peut tout simplement dire NON…

Vous animez une émission sur le web « Marion en off », vous nous montrez les coulisses d’un spectacle ou émission.
En fait, vous souhaitez faire de la télévision ?
Je suis passionnée par tous les médias : radio, presse et TV. J’ai grandis avec la TV : ado je ne sortais pas, je passais mes journées devant l’écran et mes soirées à écouter la radio. Donc bien sûr, si un jour j’ai l’occasion de faire de la TV, je foncerai mais ce n’est pas un objectif dans l’immédiat, je dois faire mes armes avant et pour ça, Marion en Off est un bon exercice 😉

Quels sont vos projets dans les mois à venir ?
Continuer à m’amuser avec Cauet et l’équipe sur NRJ !

C’est difficile d’être la présentatrice principale d’une émission de radio en étant une femme ?
Je pense que oui, disons que c’est moins courant. Et c’est toujours plus difficile pour une femme de se faire respecter et de se faire entendre. Mais qui sait, dans quelques années les femmes prendront peut-être le pouvoir 😉

Comment jugez-vous vos concurrents le soir ?
Très franchement je n’ai pas le temps d’écouter!

Vous n’avez pas peur de faire l’année de trop ?
Non pas du tout. On a encore plein d’idées pour faire kiffer les auditeurs, on a toujours la même envie et une bonne cohésion d’équipe, donc on continue 😉

Dans la rue, des auditeurs vous interpellent ? Pour vous dire quoi ?
Surtout les jeunes qui nous reconnaissent grâce aux vidéos. En général ils sont très cool, ils me parlent de telle ou telle séquence qui les ont fait marrer.

Un message pour ceux qui souhaitent faire de la radio ?
En radio comme partout, la pratique vaut bien mieux que le théorique, multipliez les stages, n’ayez pas peur d’être insistant, au-delà du talent c’est la motivation qui fera la différence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *