Rémy Buisine : « Beaucoup de journalistes font un travail cohérent. Malheureusement, il y a quelques exceptions. »

14519834_10157601818650714_807450052053664837_n

DirectNews part à la rencontre d’un journaliste : Rémy Buisine.

Il utilise les réseaux sociaux comme média pour diffuser des faits. Nous avons voulu en savoir plus sur sa méthode et son parcours.

Vous êtes un journaliste 2016, vous vous êtes fait connaître par Périscope, racontez-nous votre parcours ?

J’ai un parcours autodidacte, j’ai aucune formation scolaire ou de diplôme de journaliste. Concernant mes études, je n’étais pas du tout un scolaire, j’ai arrêté mes études avant le bac.

En 2009, je me suis lancé comme community manager pour des footballeurs et marques puis en 2013, j’ai rejoint le groupe radio 1981.

Dès le lancement de Périscope, je me suis dit qu’on pouvait faire une nouvelle forme de journalisme, j’ai commencé à diffuser des événements.

Ce qui a boosté ma visibilité, ce sont les événements de Nuit Debout. Il y a un engouement très important.

Le live streaming peut servir pour de l’information et sur un nouveau format d’immersion, cela permet aux téléspectateurs d’être acteur car elle peut commenter la vidéo.

Est-ce que vous voulez devenir journaliste ?

Le métier de journaliste me passionne depuis tout petit. Je n’ai pas eu l’occasion d’étudier dans ce domaine, l’arrivée de Périscope pouvait vraiment me lancer dans le journalisme.

Aujourd’hui, je continue mes Périscopes. Il y a de plus en plus de monde. J’ai quitté 1981 pour être journaliste.

J’ai rejoint depuis fin août la société de Renaud Le Van Kim (ancien producteur du Grand Journal sur Canal +).

Renaud Le Van Kim m’a donné la partie live de son nouveau concept : BRUT.

Je vous ferais vivre l’année présidentielle en étant au cœur de cet événement.

En soi, c’est génial. Avant, je n’avais pas de carte de presse mais avec cette société de production, cela va me permettre d’avoir accès au conseil des ministres, aux meetings etc…

Quel est le concept de BRUT ?

Le projet est digital mais il est censé avoir un partenaire média qui n’est pas encore connu. Un partenaire média reprendra nos contenus à la télévision ou ailleurs.

BRUT est axé sur 3 parties :

  • Le Live comme je fais avec Périscope.
  • Le décryptage via des petites vidéos pour mieux comprendre l’actualité politique.
  • Une partie humour avec des humoristes.

On peut retrouver BRUT sur Facebook, Twitter etc…

Qu’est ce qu’un bon journaliste ? 

La question est important par rapport au métier.

Pour moi, c’est quelqu’un qui est honnête par rapport à ce qu’il couvre. On est là pour parler des faits et rapporter ce qu’il se passe sur le terrain. On ne doit pas prendre partie pris.

On manque de bons journalistes en ce moment ? 

C’est comme tous les métiers, il y a des personnes qui sont plus honnêtes que d’autres.

Souvent, ce sont ceux qui font un mauvais travail qui vont nuire à la profession.

Je pense que beaucoup de journalistes font un travail cohérent. Malheureusement, il y a quelques exceptions.

Pensez-vous que les réseaux sociaux peuvent nuire au journalisme ? 

Les réseaux sociaux sont une véritable révolution. Ils permettent d’avoir des éléments du terrain beaucoup plus rapidement. C’est là qu’on trouve les premières infos.

Il faut aussi savoir prendre du recul car parfois ce ne sont pas des personnes professionnels, il faut vérifier les informations pour avoir plusieurs sources.

Les journalistes n’ont pas pour but d’être les premiers mais d’être ceux qui donnent l’information vérifiée et fiable.

Moi-même, je me retrouve très souvent sur le terrain, je reste dans le factuel et dans la contextualisation de ce qu’il se passe mais jamais dans la rumeur.

Il est important de rester dans les faits.

On a aussi des personnes influentes sur les réseaux sociaux qui partagent des fausses informations dans le but de propagande pour faire aller plus facilement leurs idéologies.

Il y a un graphique aux Etats-Unis qui montre que les intoxs ont été plus partagées que les vraies informations lors de la campagne présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *