Tu es ici
Accueil > Non classé > Marion Gagnot : « On fait partie des émissions du soir qui chutent le moins. »

Marion Gagnot : « On fait partie des émissions du soir qui chutent le moins. »

7784772399_marion-gagnot

Marion Gagnot est l’animatrice du Night Show avec Anne-So et Amir sur Fun Radio. Quelques jours après les audiences, on a voulu faire un zoom sur cette émission avec Marion.

Découvrez son interview maintenant :

Vous êtes co-animatrice du Night Show sur Fun Radio. La semaine dernière, vous avez reçu vos audiences. Votre émission ne décolle pas trop. Comment avez-vous vécu les audiences de la semaine dernière ?

Plutôt bien ! Ça a été une vague difficile pour quasiment toutes les radios musicales… On fait partie des émissions du soir qui chutent le moins. Il faut aussi rappeler que nous sommes seulement au début de la saison 2, la radio est un média de fidélité, il faut un certain temps pour s’installer. Donc pour le moment nous ne sommes pas inquiets. Les retours sur notre émission sont positifs et on s’éclate, c’est le principal.

Estimez-vous comme certains que Médiamétrie a retouché les chiffres de Fun Radio ?

No comment ! Je ne suis pas la bonne personne pour commenter l’affaire Médiamétrie…

Que comptez-vous faire pour remonter votre audience ?

On va continuer à faire ce qu’on fait déjà. Toujours proposer du contenu innovant, toujours être hyper connectés, et proche des auditeurs. On va multiplier les Opérations Bahut qui nous permettent de partir à la rencontre des auditeurs partout en France (Nous les récupérons au bahut et on passe une soirée ensemble). Bref on va continuer à faire marrer les auditeurs à la radio et sur Youtube.

Maintenant, rentrons dans les coulisses. Comment ça se passe la préparation d’émission et votre journée en générale ?

Il y a un gros travail de dérush des mails et messages sur les réseaux sociaux des auditeurs. On sélectionne ceux qui vont passer à l’antenne le soir, on en récupère aussi directement du standard téléphonique. Une fois les thèmes abordés établis, on bosse sur ces thèmes, on élabore des jeux autour… On travaille aussi sur les vidéos à tourner à venir, sur les invités et Youtubers que l’on va recevoir. Par exemple, on reçoit Norman le 28 novembre, on bosse à fond dessus pour faire une émission de dingue. Chaque personne a un rôle bien précis. On est organisé donc ça roule. Et j’avoue qu’on trouve toujours un moment pour faire les sales gosses dans la journée 😉

Ça fait 8 ans que vous faîtes de la radio (stage et animation), qu’est-ce qui vous marque le plus depuis votre début en radio ?

Je crois que c’est l’évolution des réseaux sociaux. Aujourd’hui la radio et les réseaux sont réellement indissociables ! Ce n’était pas le cas il y a 8 ans.

Avez-vous encore des nouvelles de votre ancien patron Cauet ?

J’ai eu Cauet quelques fois par SMS. Mais nous n’avons pas encore eu l’occasion de se revoir. En tout cas on est en bons termes.

Il y a quelques années, vous nous aviez dit : « Une femme en tant que présentatrice principale, c’est difficile de se faire respecter et entendre. »
Vous le pensez toujours ?

Mon idée a un peu évolué là-dessus. Je pense qu’il y a vraiment de la place pour les femmes en radio. Avec Anne-So on a eu un super accueil de la part des auditeurs et des professionnels. On a une écoute différente et ça plait. En Revanche, il faut faire attention, une fille doit plus poser sa voix, sinon on peut plus facilement rentrer dans le côté « poulailler » un peu agaçant.

Vous êtes aussi sur Youtube, vous avez testé quelques concepts. Pourquoi voulez-vous faire des vidéos Youtube ?

J’ai toujours adoré ce média. Youtube c’est l’avenir. Je ne m’étais pas lancé personnellement avant car je n’avais pas de concept original en tête. Depuis que j’en ai un, je me suis dit, je fonce. Je fais des vidéos sur les histoires de couple. C’est une sorte d' »Un gars / une fille » version 2.0. Et ça s’appelle « Marion Face Cam ».

Quel est le concept de vos dernières vidéos ?

Ma dernière vidéo c’est « Quand ton mec est radin » A l’approche de Noel ça me faisait marrer de traiter de ça. Je préviens, la vidéo est assez barrée 😉

Top