Tu es ici
Accueil > Non classé > Entretien avec Laurent Marchi (producteur artistique de Nouvelle Star) : « On ne sait pas si on va faire un after la saison prochaine. »

Entretien avec Laurent Marchi (producteur artistique de Nouvelle Star) : « On ne sait pas si on va faire un after la saison prochaine. »

6760006-10333679

Les castings de la Nouvelle Star commencent le 3 septembre à Marseille. Pour l’occasion, DirectNews a rencontré Laurent Marchi (producteur artistique de Nouvelle Star).

Quelles sont les nouveautés pour la nouvelle Saison de Nouvelle Star ?

Il y en a beaucoup, mais ça reste le même concept. Un jury qui dit oui ou non + le théâtre + les primes avec les votes du public.

On travaille sur le vote gratuit (l’audiotel + internet). C’est une volonté de faire évoluer la participation du public.
Depuis deux ans, avec D8, on a mis l’accent sur la modernité de l’émission. Ce qui m’a toujours apporté, c’était de faire la Nouvelle Star 2013 et pas 2008 et là je veux faire Nouvelle Star 2015. Il faut que l’émission s’inscrive dans son époque.
On a introduit les sondages Twitter dans les émissions enregistrées depuis la saison dernière.
La saison dernière, le vote du public (NSRouge, NSBleu) était un essai pour voir s’il y avait une différence entre le vote gratuit et payant, on a vu que c’était un vote plus juste, le vote gratuit correspond à une demande immédiate. C’est moins engageant qu’un vote payant.
Ça va être un partenaire qui finance l’opération.
Autre changement, nous passerons les castings dans de nouvelles villes. Nous allons aller à Marseille, Lyon, Bordeaux, Nantes et Paris.

Concernant les primes, allez-vous raccourcir la durée de l’émission et allez-vous changer de décor ?

Le choix a été fait de rallonger les chansons depuis le retour sur D8. Le conducteur tourne à 2h10 avec 25 minutes de publicité ce qui fait une émission à 2h35. Cela ne va pas changer.

Concernant le plateau, on sera toujours à l’Arche Saint Germain, on garde ce lieu mais on va faire évoluer le décor.

Le jury change, pouvez-vous nous en dire plus sur eux ?

Ce sont deux nouvelles personnes, ce ne sont pas des changements mais des évolutions.

L’important pour nous, c’est d’avoir le pilier qu’est André Manoukian. On a Sinclair qui nous a fait la gentillesse de revenir et qu’on considère aussi comme un pilier.
On a eu Maurane qui a amené son humour, sa générosité, sa sincérité et Olivier Bas.
Maurane a souhaité se consacrer à son métier de chanteuse et Olivier Bas a été un trublion, assez atypique dans cette émission. Il a amené de l’humour au programme.

En tant que producteur, il faut des changements. Nous avons souhaité faire évoluer le jury. Elodie Frégé est une chanteuse plus jeune que Maurane, elle a une expérience qu’elle pourra partager avec les candidats avec sa victoire à la Star Académy. C’est celle qui a eu la carrière la plus exigeante. Elle a fait un choix de carrière dont elle n’est jamais sortie.
Yarold Poupaud est un guitariste, musicien. On a toujours eu des rockeurs dans le programme, c’est pour ça qu’il est là. Il a fait parti du groupe FFF, il a contribué avec Philippe Manoeuvre à l’émergence des BB Brunes. C’est aussi un producteur. Il est directeur artistique des tournées de Johnny Hallyday.

Benjamin Castaldi aux commandes de l’émission, vous en pensez quoi ?

Ça a été démenti par Benjamin Castaldi, concrètement je ne peux rien dire. Benjamin a démenti.

Vous regrettez le choix de Cyril Hanouna (il a décidé de ne plus animer l’émission) ?

Est ce que je regrette ? Oui. Avec Cyril, c’était assez formidable. La première saison, on a ensemble travaillé à l’émergence de la chaîne. On était le deuxième programme phare de D8. Beaucoup se sont moqués. Beaucoup pensaient que ça serait Nouvelle Star au rabais.
Ça a été hyper intéressant de découvrir un monstre de travail qui est capable de tenir une émission lourde, en direct, avec une mécanique complexe. Je lui tire mon chapeau et je reconnais le talent qu’il a eu.

Avec Cyril Hanouna, les meilleurs animateurs de Nouvelle Star sont Benjamin Castaldi et Virginie Efira. Ce sont des personnalités fortes qui ne se laissent pas manger par la mécanique.
Virginie n’était pas une potiche. Elle avait de l’humour.
Benjamin était drôle.
Cyril a amené sa personnalité avec sa tête de suspens. Il y a des moments où on rigole et d’autres où on rigole moins, Cyril a parfaitement maîtrisé cela. Donc oui je regrette.
C’était deux saisons formidables avec Cyril qui est quelqu’un de fascinant.
Trouver un animateur, c’est quelqu’un qui incarne la chaîne. Le travail du choix de l’animateur est fait avec la chaîne, on a des envies mais c’est la chaîne qui choisit à la fin.

Daphné Burki pour prendre le relais ?

Cette question ne se pose pas. Elle ne souhaite pas animer cette émission. Elle a pris la parole pour le dire.

Enora va toujours animer l’after ? Pourquoi ne pas lui donner le prime ?

Le choix de l’after n’est pas décidé. On ne sait pas si on va faire un after la saison prochaine. Enora peut être un choix pour prendre la première partie.

Audience, quel est l’objectif ? Le retour à l’antenne est prévu pour quand ?

Le chiffre sur la TNT, c’est d’être au dessus du million de téléspectateurs. Le retour à l’antenne sera annoncé mi-octobre.

Quels types de candidats cherchez-vous ? Un chanteur comme Kendji (gagnant de The Voice) ? Pensez-vous qu’il y ait toujours des talents en France avec la multitude de télé crochet ?

Moi je fais une émission sur D8 et je ne me positionne pas à The Voice. Nous, on n’est pas une émission de casting. Nous, nous ne choisissons pas. Cela dépend des candidats qui viennent nous voir. The Voice va chercher des gens pour venir sur The Voice.
Nous, notre émission c’est Cendrillon. Les gagnants de Nouvelle Star ont passés les pré-sélections, les castings, les primes. Ce qui plait dans l’émission, c’est l’émergence d’un candidat. On ne recherche aucun type de chanteurs, on est soumis à ce qu’on nous propose, on fait l’émission au fur et à mesure.

Je pars dans 15 jours à Marseille, j’y crois aux nouveaux talents. Il y a quelques années, on était la seule émission. C’était plus simple.
Il existe un attachement à Nouvelle Star, ce qui est une force pour nous. Chaque année, il y a des candidats marquants qui nous amène des gens. Philippe ( Nouvelle Star 2012) nous a amené des gens pour la saison dernière via son style. On espère que cela sera pareil avec la victoire de Mathieu.

Rising Star, c’est une bonne idée ? Vous y croyez ?

C’est un nouveau format excitant, c’est une nouvelle manière de considérer le télé crochet. Le créateur de ce format est l’ancien présentateur de Nouvelle Star. Les codes de l’émission : c’est un mélange de Nouvelle Star, The Voice et X Factor.

On attend de voir ce que va être fait par M6.

Ça peut-être un handicap de voir que les internautes vont voter sur les réseaux sociaux comme nous. Je ne sais pas si ça va nous faire de l’ombre, personne peut dire si Rising Star va fonctionner. Eux, ce sont seulement les internautes. Nous, on va utiliser les SMS et l’appel. La partie connectée, c’est une partie infime contrairement à Nouvelle Star car la plupart des gens ont un téléphone.




Top