Déborah Grunwald : « Il va juste falloir faire des choix » #FranceBleu #Lequipe21

10997728_10152851685727851_5064381175935450776_n

Animatrice radio et télé, Déborah Grunwald est l’invitée DirectNews du jour.

Découvrez ses projets, ses envies et ses émissions.

Le grand public ne vous connaît pas beaucoup, pouvez-vous présenter ?
Nom: Grunwald,
Prénom: Déborah
Age: Je ne sais plus, il change chaque année
Lieu de Naissance: Croix (59)
Profession: Animatrice – Intervieweuse
Mes mensurations, ça vous intéresse? 86/66/102 ( à moins que ce soit celles de Kim Kardashian )

Quel est votre parcours ?
BAC L puis presque 2 ans en Jamaique pour travailler (oui, oui!) puis la radio ( Contact Fm dans le nord, Wit Fm en Gironde, et du natio: Fun Radio, Nrj Belgique, Virgin Radio) et France Bleu 107.1 depuis 2 ans où je m’épanouis pleinement.

Pourquoi avoir quitté la France pour la Belgique et pourquoi revenir en France ?
Des opportunités à saisir. Sur Nrj Belgique, j’ai pu animer le 6/9 et l’after school. Un beau challenge. Puis l’opportunité de retravailler avec Gael Sanquer (qui m’avait donné ma chance sur Fun) s’est présenté et je suis rentrée en France pour rejoindre Virgin.

Vous êtes sur France Bleu avec une chronique « Dans le rétro ». Vous n’avez pas envie d’avoir votre émission à vous ?
Mon émission je l’ai, c’est « Coach moi si tu peux! » sur l’Equipe 21 tous les samedis à 11h (Venez voir, on s’éclate!). En radio, j’ai eu quelques propositions mais je me sens très bien sur France Bleu.

Vous accueillez beaucoup de célébrités dans « Dans le rétro de ». C’est quoi la plus grosse révélation que vous ayez eu ?
Je ne parlerais pas de révélations même s’il y en a eu beaucoup pendant ces 2 ans, mais plutôt de rencontres. « Dans le rétro » est un rendez vous durant lequel les personnalités se confient. Il y a un lien privilégié qui se créé. J’ai été émue par Hugues Aufray qui a évoqué le suicide de son frère, Garou qui est revenu sur l’assassinat de celle qui l’avait lancé. J’ai été touchée par la générosité de Nikos Aliagas.

Sur L’équipe 21, vous animez une nouvelle émission « Coach moi si tu peux », c’est quoi le concept ?
Chaque semaine, je m’invite à la séance de sport de personnalités que l’on a plus l’habitude de voir devant un micro, derrière le grand ou le petit écran. Au programme: des interviews essoufflées, des quizz musclés, des défis déjantés mais aussi les conseils et astuces de ces personnalités pour garder la forme et s’entretenir. (bon, j’avoue j’ai fait un copié-collé du communiqué de presse de la chaîne, mais c’est tellement bien résumé!) C’est une émission qui me ressemble, dans la même lignée finalement de ce que je fais à la radio avec « dans le rétro ».

Comment on arrive à avoir deux concepts (Dans le rétro, Coach moi si tu peux) à l’antenne ? On vient vous chercher ?
Un peu bateau, mais je dirais qu’il faut de la persévérance. Ne jamais rien lâcher, sans cesse faire ses preuves et proposer des idées. Pour « dans le rétro », on m’a demandé de réfléchir à un rendez-vous autour de la voiture et avec des personnalités. J’ai donc proposé ce concept qui, avec le temps, s’est avéré efficace. Pour « Coach moi si tu peux! » sur l’équipe 21, c’est le directeur des magazines et du divertissement Stephane Cohen qui m’a proposé ce projet. Il a complément cerné ma personnalité. C’est du sur-mesure.

Vous avez signé pour la fin de saison ou la saison prochaine ?
C’est en cours… J’ai pas mal d’opportunités mais je suis très bien là où je suis.

Qu’allez-vous faire à la rentrée ?
Continuer de faire ce que j’aime, il va juste falloir faire des choix… Et comme ça fait bien de terminer par une citation, je dirai « le talent est dans ses choix »

 

Coach moi si tu peux – Samedi à 11h sur L’Equipe 21.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *